Le passage de référence qui va nous intéresser ici est le livre de Ruth 1 : 1-22

C’était l’époque des Juges en Israël et il y a eu une grande famine qui poussa Elimelek et sa famille à s’exiler au pays de Moab ; qui à cette époque était plutôt une terre fertile. Rappelons qu’ils sont partis de Bethléhem, qui signifie « La maison du pain ». En effet, il peut nous arriver de partir d’un endroit qui est une source de bénédiction pour nous, vers un autre lieu qui nous paraît plus intéressant. Mais malgré cette décision, la grâce de Dieu a demeuré sur cette famille.

Rappelons qu’Elimelek est l’époux de Naomi et qu’il est reconnu comme un grand homme en Israël à cette époque.

Elimélek  signifie : l’Eternel est mon Roi et Naomi signifie: ma gracieuse (ou encore : grâce)

Ils ont deux fils Machlon (qui signifie maladif) et Kiljon (qui signifie languir, en lien avec la destruction)

Elimélek ou encore « l’Eternel est mon Roi », portant la semence du Messie dans son sein (car la suite du récit nous apprend que Ruth, belle fille de Naomi va épouser Boaz le frère d’Elimelek et que le Christ descendra de cette lignée) et sa femme ou encore la grâce (une caractéristique forte du Messie) vont donner naissance à deux fils qui s’appellent ‘maladie’ et ‘destruction’.

A première vue, on pourrait penser que cette famille est victime de malédiction. Mais chose intéressante car en analysant cette situation de plus près, nous apprenons non seulement plusieurs choses en ce qui concerne Christ et l’œuvre de la croix ; mais également comment surmonter nos défis quotidiens. Voici quelques éléments à retenir :

  • La Parole nous dit que par les meurtrissures de Christ, nous avons été guéris :
    • Ce que nous manifestons ne reflète pas ce que nous sommes ; bien que Elimelek ait donné naissance à la maladie et la destruction, il n’en demeurait pas moins un homme d’adoration portant en lui le Christ.
    • Christ a porté nos maladies ainsi que tout ce qui peut se manifester dans notre vie ; en effet notre état de reflète pas notre essence. La réalité a tendance à nous évaluer à la lumière de nos résultats et de notre performance ; mais la vérité nous rappelle que nous sommes le résultat de l’œuvre de la croix.
  • Le miracle se trouve souvent dans l’épreuve. C’est dans les moments sombres que la gloire de Dieu se manifeste de manière particulière.
  • Il est également dit que le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper le regard. En effet, une grande source de lumière peut ou est souvent précédée de grandes ténèbres.
  • Rappelons-nous que c’est à partir du Chaos que Dieu a créé le monde.
  • Le Psaumes 97:2 nous rappelle également que la nuée et l’obscurité épaisse entourent l’Eternel.

Elimélek avait cette grande lumière en lui, les ténèbres et les difficultés qui l’entourait n’avaient que pour seul objectif de mieux la refléter. La lecture du passage nous apprend que les fils d’Emilek sont décédés ; nous avons ici une image prophétique de ce que le Christ a accompli pour chacun nous à la croix. A savoir, Il a porté nos souffrances et nos maladies.

Nous pouvons être environnées de ténèbres (pressions, oppression, maladies, ou de toutes formes de souffrances), mais nous devons avoir la conviction que La Lumière demeure en nous par Christ, car en nous Il est l’espérance de la Gloire. Par la puissance de Son Esprit nos ténèbres sont percées pour atteindre la lumière !

Nous devons continuer d’avancer et ne pas considérer nos circonstances, mais La lumière qui luit en nous!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *