«La fin d’une chose vaut mieux que son commencement»

Passages de référence : 1Samuel 18 : 17-30 / 1Samuel 19 : 8-17

Les livres de Samuel nous racontent l’histoire de Mikal ; cette femme qui s’est retrouvée au milieu d’un conflit entre Saul et David, utilisée à la guise de son père Saül.

Saül est le roi d’Israël ; parmi les différentes nations auxquelles il est confronté et les territoires à conquérir, il y a les philistins qui parviennent à déstabiliser d’une manière particulière le peuple d’Israël. Se trouve alors à cette époque un homme nommé Goliath, un géant qui mesurait au moins trois mètres de haut, proposant de s’affronter aux yeux de tous avec la personne qui se sentirait capable au milieu d’Israël. David venant rendre visite à ses frères décide de l’affronter ; la suite de l’histoire est assez connue. Saül promet, en plus de multiples richesses, de donner sa fille à celui qui tuera Goliath. Victoire que David remporte haut la main. Seulement Merad, la fille ainée de Saul n’est pas donnée à David comme convenu, mais à un autre prétendant.

Saül apprend que sa fille Mikal aime David, il profite donc de cette occasion et va lui donner en mariage à la place de sa sœur ainée.

  • Cette jeune femme avait certainement suivi toute l’histoire de David, et elle devait être admirative en secret de ce bel homme fort et courageux, et le Seigneur a répondu au désir de son cœur.

Dans la suite de l’histoire, Saül est pris d’une grande jalousie vis-à-vis de David et décide par tous les moyens de le tuer. Mikal étant informée des plans de son père, va protéger David et l’aider à s’enfuir, quit à mentir à son père.

  • Nous voyons ici une femme d’un grand cœur, qui aime son mari et prête à exposer sa propre vie pour le sauver. En effet Saül apprenant ce qu’elle a fait aurait pu lui ôter la vie.

Dans la suite nous savons que David était en cavale, fuyant Saül. A la lecture de la Parole, il est clair que David est parti sans son épouse qui a visiblement été donnée à un autre durant son absence (1 Samuel 25 :44).  

La Parole nous dit clairement que Mikal aimait David ; mais qu’en était-il de l’amour de David à son égard ? David est parti en cavale sans elle ; était-ce pour la protéger ? ou pour d’autres raisons ? Nous savons néanmoins que David a eu d’autres femmes durant sa période de cavale (1 Samuel 27 :3)

  • Arrêtons-nous quelques instants avec ces éléments afin de comprendre Mikal :
    • Elle est abandonnée par celui qu’elle aime.
    • Elle reste chez son père qui la considère comme une traitresse ; celle qui a protégé son pire ennemi.
    • Son père la donne en mariage à un autre ; est-ce pour se débarrasser d’elle ? 

La question qui se pose ici c’est quel est l’état de cœur de cette femme après tout ça?

Après la mort de Saül, David est couronné roi d’Israël. Il vient s’installer à Jérusalem et récupère son épouse Mikal. Elle doit donc se séparer de l’homme avec qui elle était mariée pour rejoindre David ; une nouvelle humiliation.

De l’histoire de Mikal, ce qui demeure dans la pensée collective est cet épisode célèbre où David, ramenant l’arche de l’alliance de Dieu en Israël sautait et dansait de toutes ses forces. Mikal, voyant cela le méprisa dans son cœur (2 Samuel 6 :16). Il nous est dit par la suite qu’elle n’eut pas d’enfant.

Mikal est une femme qui a beaucoup souffert du rejet, de l’abandon, du mépris, etc. Toutes les choses qu’elle a subies l’ont rendu froide et amère.

Au début de son histoire, nous voyons une femme aimante, et à la fin, une femme méprisante.

Au début de son histoire, nous voyons une femme active, et à la fin, une femme passive. Alors que le peuple est dehors pour fêter le retour du coffre de l’Eternel, elle était dans sa maison.

Mikal n’a pas ouvert son cœur à la guérison, mais elle l’a fermé, ne donnant accès à personne, même pas à Dieu ! Son cœur rempli de vie, est devenu un cœur où habite la mort et incapable de donner la vie :  la Parole déclare qu’elle n’a pas eu d’enfant.

Triste histoire, mais qu’en est-il de toi ? quel est l’état de ton cœur ? tu as peut-être bien commencé ta relation avec ton Dieu, avec ta famille, et au fil des années et à la suite de multiples trahisons, blessures et autres, tu as l’impression que tu commences à te perdre. L’amour et la joie ne demeurent plus dans ton cœur comme au commencement ? Ce sont là des signes qui doivent te pousser à revenir à ton premier amour.

Dans Romains 8:13, il est dit « Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu». Nous comprenons ici que ça ne se fait pas par nos propres forces, mais par le Saint-Esprit. Cette dimension qui a manqué à Mikal est disponible pour toi et pour moi et en cela nous n’avons donc aucune excuse.

Car la fin d’une chose vaut mieux que son commencement.

Catégories : Femmes

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *