Si nous poursuivons cette merveilleuse histoire qui se trouve dans le chapitre 25 du livre de 1Samuel, cette fois-ci en faisant un parallèle avec la Parabole du semeur.

Les références bibliques en lien avec la cette parabole sont dans Matthieu 13 :1-9, Marc 4 :4-9 et Luc 8 : 4-8.

L’histoire d’Abigaïl et de Nabal a un lien assez intéressant avec cette parabole. Il fait référence à 4 types de terres où tombe la semence :

1 – La semence qui tombe le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent.

2 – La semence qui tombe dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond. Mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.

3 – La semence qui tombe parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent.

4 – La semence qui tombe dans la bonne terre : elle donne du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.

Si nous nous intéressons à la première et dernière terre tout en gardant le lien avec Abigaël et Nabal, il est intéressant de remarquer que :  

  • Lorsque Nabal reçoit la Parole (l’aide demandée par les compagnons de David) ; il la rejette car son cœur n’est pas disposé. Il n’est pas sur le chemin mais au bord du chemin
  • Lorsque Abigaïl est informée de ce qui s’est passé ; ou encore lorsqu’elle reçoit la Parole, elle la prend toute suite en considération et elle agit en conséquence.

La Parole va plus loin et nous explique le mécanisme spirituel qui s’opère pour chacune des terres :

Pour la première terre elle nous dit : « Chaque fois que quelqu’un entend le message qui concerne le royaume et ne le comprend pas, le diable vient arracher ce qui a été semé dans son cœur. Tel est celui qui a reçu la semence ‘au bord du chemin’.

Pour la quatrième terre elle nous dit : « Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend ; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente »

La disposition de cœur d’Abigaïl et de Nabal leur a fait recevoir la Parole de deux manières différentes et les fruits sont clairement différents. Ça nous montre non seulement l’importance d’avoir un cœur bien disposé mais également d’apprendre à le protéger. Proverbes 4 :23 nous dit « Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie. »

Que pouvons-nous dire ou encore comment devenir une femme avec un caractère exemplaire ?

  1. En étant une bonne terre.
  2. Etre une bonne terre c’est avoir un cœur qui reçoit la Parole favorablement.
  3. Lorsque je reçois la Parole favorablement, elle porte beaucoup de fruits.
  4. Et pour recevoir la Parole favorablement, je dois me positionner en tant que responsable (actrice) dans les situations que je traverse et dans celles qui se présentent à moi.

Cette parabole nous apprend également que le problème n’est pas la semence, mais la terre qui la reçoit. Alors travaillons activement à notre terre afin qu’elle puisse porter beaucoup de fruits lorsqu’elle recevra la semence.

Avec la grâce de Dieu, nous savons que nous allons y arriver !

Catégories : Femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *